Les malacofaunes marines archéologiques du Ja’alan (Sultanat d'Oman) : un indicateur des modes de vie des populations dans leur environnement, du Néolithique à l’Âge du Bronze - MNHN - Muséum national d'Histoire naturelle Access content directly
Theses Year : 2005

The archaeological shell remains from Ja'alan (Sultanate of Oman): an indicator of the way of life of human populations in their environment during the Neolithic to the Bronze Age

Les malacofaunes marines archéologiques du Ja’alan (Sultanat d'Oman) : un indicateur des modes de vie des populations dans leur environnement, du Néolithique à l’Âge du Bronze

Abstract

During the Neolithic and Bronze Age, the coastal sites of the region of Ja’alan in the Sultanate of Oman, give evidence of an important consumption of marine molluscs. From the study of shell remains from the archaeological sites of Suwayh 1 (SWY 1) and 3, Ra’s al-Khabbah, Ra’s al-Jinz 1 and 2 and Ra’s al-Hadd 6, I observed opportunist gathering strategies during the Neolithic, while during the Bronze Age there was a gradual specialization on big shells, or focus on a particular environment or even one or a few species. At SWY 1, which was studied more thoroughly, the gathering strategy is opportunist. Consequently shell material should reflect the environment. Collected species reveal a lagoon environment during of the 5th millennium BC and the presence of a mangrove around 4500 BC, as suggested by pollen analyses. Variations in the different zones of collection seem to correspond with palaeoclimate and palaeoenvironmental data, with a peak of precipitation during the summer monsoons at the beginning of the Holocene optimum between 7600 and 5500 BC. The biometric data of Lunella coronata indicate an overexploitation of this mollusc by the human communities at the end of the site occupation period. Moreover, from the sclerochronology study of this species, I observe a seasonal collection, probably during the winter months. The analysis of shell remains from Ja’alan indicates a way of life essentially linked to the exploitation of marine resources. The presence of an important monsoon and consequently a very strong upwelling in the summer probably forced the populations to mobility, as reflected in the sclerochronological study of the species Lunella coronata.
Entre le Néolithique et l’Âge du Bronze, les sites côtiers de la région du Ja’alan au Sultanat d’Oman, témoignent d’une consommation importante de mollusques marins. À partir de l’étude des restes coquilliers des sites archéologiques de Suwayh 1 (SWY 1) et 3, Ra’s al-Khabbah, Ra’s al-Jinz 1 et 2 et de Ra’s al-Hadd 6, nous avons mis en évidence des stratégies de collecte opportunistes au début du Néolithique. Ces stratégies se spécialisent progressivement à l’Âge du Bronze en ciblant soit des gros coquillages, soit un milieu, voire une à plusieurs espèces. Le site de SWY 1 a été étudié exhaustivement. La collecte y étant opportuniste, elle reflète un environnement de lagune, de mangrove et de zone rocheuse. Les espèces collectées révèlent un milieu lagunaire dès le milieu du 5e millénaire BC et la présence d’une mangrove vers 4500 BC, confirmant les observations palynologiques. Les variations des différents milieux de collecte semblent coïncider avec les données paléoclimatiques et paléoenvironnementales, avec la présence d’un pic des précipitations de pluies de moussons d’été au début de l’optimum holocène entre 7600 et 5500 BC. Les données biométriques de l’espèce Lunella coronata indiquent une possible surexploitation de ce mollusque par l’homme à la fin de l’occupation du site. De plus, à partir de l’analyse sclérochronologique de cette même espèce, on observe une collecte saisonnière probablement pendant les mois d’hiver. L’analyse des malacofaunes marines de la région du Ja’alan indique donc un mode de vie essentiellement lié aux ressources marines. La présence d’une mousson importante, et donc d’un upwelling très fort en été, a probablement contraint les populations à la mobilité, comme semble l’attester l’étude sclérochronologique de l’espèce Lunella coronata.
Fichier principal
Vignette du fichier
C. Martin Accès complet (2).pdf (15.94 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02103558 , version 1 (18-04-2019)

Licence

Attribution

Identifiers

  • HAL Id : tel-02103558 , version 1

Cite

Chloé Martin. Les malacofaunes marines archéologiques du Ja’alan (Sultanat d'Oman) : un indicateur des modes de vie des populations dans leur environnement, du Néolithique à l’Âge du Bronze. Archéologie et Préhistoire. Muséum National d'Histoire Naturelle, 2005. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02103558⟩

Collections

MNHN CNRS AASPE
95 View
108 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More