Trépanation versus pseudo-trépanation : réviser les critères diagnostiques - MNHN - Muséum national d'Histoire naturelle Access content directly
Conference Poster Year : 2019

Trepanation versus Pseudo-trepanation: Reconsidering Diagnostic Criteria

Trépanation versus pseudo-trépanation : réviser les critères diagnostiques

Abstract

L’étude des trépanations préhistoriques suscite un vif intérêt depuis que l’on a admis que cette opération chirurgicale était pratiquée in vivo, et avec succès, dès l’époque néolithique en Europe. Cependant, pour répondre aux nombreuses questions socioculturelles que soulèvent les crânes trépanés, il faut pouvoir les identifier avec certitude. En effet, la trépanation n’est pas la seule cause de perforation de la voûte crânienne. En alliant étude de cas sur os sec et dépouillement bibliographique, en interaction avec le corps médical actuel, cette étude exploratoire vise à mieux définir les caractéristiques anatomiques d’une trépanation cicatrisée, et ainsi à poser les bases d’un outil d’aide au diagnostic différentiel fiable et rigoureux. Nous avons d’abord entrepris une analyse descriptive et comparative entre trépanation réelle et pseudotrépanation à échelles macro- et microscopiques, au niveau de la surface de l’os et de sa structure interne (images Micro-CT). Cette analyse, visant à extraire tout paramètre anatomique discriminant, s’est faite à partir d’un échantillon constitué d’un cas de trépanation cicatrisée avérée et de deux cas de perforation pathologique, l’une liée à un défaut d’ossification (foramens bipariétaux élargis), l’autre à une lyse osseuse (tréponématose). Nous avons parallèlement fait un bilan des connaissances actuelles relatives à la cicatrisation osseuse de la tête. Ces données anthropobiologiques et médicales permettent de discuter la morphologie des berges d’une perforation crânienne cicatrisée et rejettent la possibilité d’une fermeture spontanée des perforations supérieures à 1 cm dediamètre. En nous appuyant sur l’ensemble de ces résultats, nous proposons un algorithme diagnostique pour une analyse descriptive raisonnée des lésions crâniennes perforantes. Ainsi caractérisée, la lésion peut faire l’objet d’un diagnostic différentiel sur la base d’une comparaison systématisée avec l’ensemble des étiologies confondantes (pathologiques, physiologiques ou taphonomiques), dont nous avons fait un premier état des lieux et qui devra à terme constituer un catalogue hiérarchisé et illustré.
No file

Dates and versions

mnhn-02552365 , version 1 (23-04-2020)

Identifiers

Cite

Camille Jenger, Caroline Partiot, Aline Thomas. Trépanation versus pseudo-trépanation : réviser les critères diagnostiques. 1844e Journées de la Société d’Anthropologie de Paris, 23-25 Janvier 2019, 2019, Paris, France. 31, pp.S15, ⟨10.3166/bmsap-2018-0034⟩. ⟨mnhn-02552365⟩
158 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More